DHCenter - logo

La Prof. Marianne Schmid Mast, membre du comité de direction du dhCenter, vient d’être élue Doyenne par le Conseil de Faculté de HEC Lausanne (UNIL) et confirmée dans ses fonctions par la direction de l’UNIL. Elle prendra ses nouvelles fonctions en août 2021. Dans une interview publiée par HEC, Marianne Schmid Mast évoque son programme et sa vision pour la faculté, notamment concernant la transition numérique.

Qu’est-ce qui vous a motivée à postuler en tant que Doyenne de la faculté ?

J’ai envie de contribuer au développement et au rayonnement de notre faculté et par le même biais à celui de l’Université de Lausanne, comme j’ai l’habitude de le faire au niveau de la recherche. Pour ce qui est de ma contribution scientifique, j’ai été nommée 3 années de suite, parmi les 50 psychologues vivant·e·s les plus influent·e·s au monde. J’ai aussi été nommée fellow à l‘American Psychological Association pour des contributions extraordinaires dans la recherche. Depuis quelque temps, j’ai commencé à me tourner plus vers la recherche appliquée et vers le transfert des savoirs scientifiques pour un public plus large. C’est dans cette logique que s’inscrit ma motivation de piloter notre faculté : mettre les compétences et les savoirs scientifiques de notre faculté au service de l’écosystème qui nous entoure, en formant les décideurs de demain et en collaborant avec les entreprises, l’industrie et la politique pour faire face aux défis économiques, sociaux et environnementaux du futur.

Quels atouts pensez-vous apporter à la faculté au sein de ce poste ?

En plus de mon expérience dans différents rôles de leadership (p.ex. présidente de la Société Suisse des Psychologues, présidente de la commission de recherche à l’Université de Neuchâtel, présidente de la commission égalité à l’Université de Neuchâtel et à l’Université de Lausanne), je vais poursuivre la belle lancée du Décanat précédent, en assurant sa continuité et en développant davantage la numérisation, la diversité et la durabilité. Au niveau personnel, je suis quelqu’un qui sait motiver les gens à se rassembler pour trouver des solutions et à créer des synergies au sein des groupes et des projets. Je suis orientée futur et ouverte à l’innovation et aux nouvelles technologies.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre programme ainsi que votre vision à court et moyen terme ?

Nous nous trouvons face à une grande transition sur les axes de la numérisation, de la diversité et de la durabilité. Concernant la numérisation, je compte développer une plateforme pédagogique pour l’innovation dans l’enseignement, et nous devons intégrer, dans nos processus de recherche, la gestion de données selon les lois sur la protection des données. Par rapport à la diversité, nous pouvons rendre visible la diversité qui existe déjà au sein de HEC Lausanne et garantir l’égalité des chances en introduisant une sensibilisation aux biais implicites et des mesures pour soutenir la relève académique. En ce qui concerne la durabilité, elle sera davantage intégrée dans l’enseignement et je compte renforcer notre laboratoire du futur pour nous aider dans la prospective stratégique. J’aimerais éveiller chez tous nos interlocuteurs·trices, partenaires et stakeholders une soif du savoir, une ouverture d’esprit et une confiance envers des solutions autant réalistes qu’ambitieuses.

Que représente la Faculté des HEC pour vous ?

HEC Lausanne est une top business school qui mérite encore davantage de visibilité internationale. C’est en même temps une faculté bien intégrée et importante dans une université dynamique et diverse. C’est sur cette double identité que nous devons bâtir, car chacune met l’autre encore plus en valeur.

De quoi vous réjouissez-vous le plus concernant ce nouveau défi ?

Le travail en équipe avec le Décanat d’une part, mais aussi avec le Personnel Administratif et Technique (PAT) et avec les différents corps au sein de HEC Lausanne. Une bonne cohésion et entente à l’interne est la force qui nous permet d’être ambitieux dans la qualité de la formation que nous offrons à nos étudiants et étudiantes et dans les collaborations avec nos partenaires locaux et internationaux.

Quels seront les plus grands challenges qui vous attendent ?

Intégrer les expériences faites durant la période COVID dans l’enseignement post-COVID – maintenir la liberté et la productivité dans la recherche, tout en observant les exigences légales de protection des données issues de la recherche – augmenter d’avantage la visibilité et la réputation internationale de HEC Lausanne – collaborer davantage avec des entreprises et le tissu économique et politique qui nous entoure.

Allez-vous constituer un Décanat à majorité féminine ?

Ce sont les compétences des personnes qui vont guider mes choix car c’est ce qui correspond le plus à ma conviction et à mes valeurs: faire abstraction des attributs comme le genre, l’âge, l’ethnicité, la nationalité, l’orientation sexuelle, le handicap etc., et juger une personne selon ses compétences. Toutefois, il est important d’avoir de la diversité représentée au niveau du Décanat.

Portrait de Marianne Schmid Mast en quelques points

  • Nommée parmi les 50 meilleures psychologues (en vie) les plus influentes au monde selon lʹorganisme thebestschools.org durant 3 ans.
  • Chercheuse qui se focalise notamment sur les interactions au travail, les entretiens d’embauche et les premières impressions, les biais implicites, et l’apprentissage des compétences interpersonnelles en utilisant des nouvelles technologies comme la réalité virtuelle, le social sensing et deep fake.
  • Directrice du Labex (ensemble des laboratoires de recherche de HEC Lausanne)
  • Professeure ordinaire de comportement organisationnel à HEC Lausanne depuis 2014
  • Présidente de la commission égalité de HEC Lausanne.
  • Ex-membre du conseil du Fond National Suisse de la Recherche Scientifique et ex-présidente de la Société Suisse de Psychologie.
  • Loisirs : la peinture abstraite.
Features

« Une fausse vérité peut-elle changer le monde? » Episode 1: Laurence Kaufmann & Pascal Wagner-Egger

Calls

FF21: Fantastic Futures, 3rd International Conference on Artificial Intelligence for Librairies, Archives and Museums

Career opportunities

JOB: Digital Humanities Project Manager for the dhCenter UNIL-EPFL

Career opportunities

EPFL Job : Systems / Software Engineer (60%-100%)

Uncategorized

EPFL Library survey on Research Data Management