DHCenter - logo

Véronique Mauron Layaz est historienne de l’art et docteur ès Lettres (Ph.D) de l’Université de Lausanne. Elle a étudié à l’UNIL et à l’EHESS de Paris.

Chercheure, elle a développé des recherches interdisciplinaires entre arts et sciences, d’abord à l’UNIL, à la faculté de biologie et médecine, ensuite au laboratoire Chôros de l’EPFL où elle a participé à des études financées par le FNS sur la ville, l’espace public et la cartographie. Ses travaux, qui partent de l’art perçu autant comme un savoir qu’une expérience sensible, approchent certaines problématiques scientifiques ou techniques en vue d’établir des articulations possibles entre ces domaines. Le questionnement envisagé tel une connivence épistémologique partagée vise à la construction d’un objet tiers, un nouveau savoir, valable autant en art qu’en sciences.

Elle enseigne au Collège des humanités (CdH) de l’EPFL et organise les événements artistiques du CdH/Culture.

Elle a publié de nombreux articles et des livres comme Le signe incarné. Ombres et reflets dans l’art contemporain (Hazan, 2001), Figures de l’idiot (Léo Scheer, 2004), L’ombre du futur. Clinique de la procréation et mystère de l’incarnation (PUF, 2007), Fracking (art&fiction, 2015), Voyage en zygotie (Cécile Defaut, 2016), Courants continus (art&fiction, 2017).

En tant qu’historienne de l’art et curatrice elle a été conservatrice à la Fondation Oskar Kokoschka du Musée Jenisch à Vevey et directrice artistique de la Ferme-Asile, centre d’art à Sion.

project

PIC Open Labs – Open Lab I